La dislocation d'un pan de banquise en Antarctique nous rappelle la réalité du réchauffement climatique

Publié le par Pierre W. Johnson

L'information vient de Futura-Sciences : 28 février, un grand iceberg, faisant partie d'un plateau vieux de plusieurs siècles, a commencé à se désagréger.   L'inforamtion en bref :

Le plateau de Wilkins est une vaste étendue glacée de près de 13.000 kilomètres carrés, dans une zone particulièrement sensible au réchauffement climatique dans l'atmosphère.

En cinquante ans l'Antarctique s'est réchauffée de 0,5 °C par décennie.  Pour les scientifiques de l'équipe, il n'y aucun doute au fait que le réchauffement climatique global soit la principale cause de cette fonte.

Comme l'Antarctique va entrer dans sa période d'hiver, la fonte devrait être stoppée pour cette année, et les scientifiques pourront estimer l'an prochain si elle va s'accélérer ou nom.  En effet, comme le démontre le documentaire d'Al Gore "Une vérité qui dérange", la vitesse de fonte de la banquise n'est généralement pas linéaire, mais exponentielle : plus il y a de glace déjà fondue, plus la glace restante fond vite.

Cette nouvelle, en période d'annonce du printemps sur nos latitudes, nous rappelle que le réchauffement climatique est un phénomène réel, une tendance lourde du climat actuel, et que nous en portons tous une lourde responsabilité, dans nos modes de production et de vie.

Publié dans Brèves - Short news

Commenter cet article