Deux économistes non standards primés "en mémoire d'Alfred Nobel"

Publié le par Pierre W. Johnson

L'attribution du prix Nobel de la paix au président américain Barak Obama a éludé celle du prix d'économie (qui est en réalité un vrai-faux Nobel), attribué à deux autres américains : Elinor Ostrom (première femme à recevoir ce prix) et Olivier Williamson. Point commun entre ces deux économistes, malgré des sujets d'étude très différents : leurs travaux mettent à mal la théorie standard en économie, qui se base sur la fiction des choix rationnels d'acteurs mus uniquement par leur intérêt rationnel individuel.

Rattachée à l'Université d'Indiana, Elinor Ostrom est, selon le journal Le Monde, récompensée par le comité "pour avoir démontré comment les biens communs peuvent être efficacement gérés par des associations d'usagers". Elle a "remis en cause l'idée classique selon laquelle la propriété commune est mal gérée et doit être prise en main par les autorités publiques ou le marché". Ses travaux de recherche sont basées sur de nombreuses études de terrain sur la gestion de ressources communes par des associations ou groupes d'usagers. Ces ressources peuvent être naturelles (poissons, forêts, lacs) ou humaines (logement). Elinor Ostrom démonte ainsi l'idée reçu par la science économique standard que la gestion opérée par ces groupes est plus mauvaise que les mécanismes de marché

Enseignant à la prestigieuse Université de Berkeley, en Californie, Olivier Williamson a été récompensé pour "son analyse de la gouvernance économique, notamment les frontières de l'entreprise".

Fondateur de la notion de "coût de transaction", Williamson apporte ainsi une critique à la théorie des choix rationnels, tout en gardant un cadre économiciste. Il distingue ainsi le marché, l'entreprise (qu'il nomme "hierarchie") et de nombreuses formes "hybrides", comme le réseau, ou des formes de contrat comme la sous-traitance, la concession, etc. L'entreprise faciliterait la gestion des conflits et la réduction des coûts grâce à la hiérarchie, mieux que les marchés où dominent souvent les négociations et les désaccords.  

Le fonctionnement du prix Nobel a été soumis à de vives critiques depuis la nomination du président Obama au prix Nobel de la paix. Pour Le Monde celui-ci est un pari plus politique que moral. Quant au prix d'économie, il ne s'agit pas d'un prix prévu par le testament de Lord Alfred Nobel, mais d'un prix assumé depuis 1969 par la Banque de Suède "en mémoire d'Alfred Nobel". Ceci expliquant peut-être cela, 45 des 74 lauréats du prix depuis sa création sont citoyens américains. 

Publié dans Brèves - Short news

Commenter cet article