L'économie sociale et solidaire s'organise en Suisse romande

Publié le par Pierre W. Johnson

Les 8 et 9 mai auront lieu les premières rencontres du réseau vaudois d'économie sociale et solidaire à Pully (Suisse)

1. Contexte en Suisse romande


Il existe, en Suisse romande (dont Vaud est un des six cantons), de nombreuses intiatives d'économie sociale et solidaire. Celles-ci s'expriment notamment dans les domaines suivants, tels qu'ils sont envisagés par l'Association de Promotion de l'ESS du canton de Vaud :
 
Habitat associatif et coopératif, Agriculture de proximité, Promotion économique locale, Entreprises d'Insertion Sociale, Mobilité douce, Secteur artisanal et industriel coopératif, Economie non monétaire (SEL), Commerce équitable et biologique, Micro-entreprises culturelles, sportives et de bien-être, PME à visage humain et sans but spéculatif, etc.

Actuellement, entre 5% et 10% des échanges commerciaux s'effectuent dans le cadre d'une économie sociale et solidaire (des chiffres plus précis pour le canton doivent être donnés par un programme de recherche sur plusieurs années). Entreprises, associations, coopératives ou fondations génèrent des revenus et sont des acteurs économiques. Même les dirigeants des SA & Sàrl peuvent inscrire dans leurs statuts qu'elles ne visent aucun but lucratif.

Quelques exemples d'activités exercées dans le canton : Chèques Emploi, activités d'insertion par la récupération, jardins ou restau d'insertion, théâtre forum, etc.

L'association Smala (qui soutient des micro-entreprises d'innovation sociale depuis 1993) et APRES- GE (Chambre genevoise de l'ESS) se sont associées pour préparer le lancement suisse d'une ou plusieurs entreprise collective partagée (ECP) inspirées des expériences françaises existantes (en France elles sont appelées Coopérative d'Activité et d'Emploi). Le Secrétariat à l'Education et à la Recherche soutient ce transfert d'innovation sociale. En Europe, 3 autres pays (Portugal, Suède et Italie) ont bénéficié d'un soutien de l'UE pour développer une ECP adaptée au contexte de leur pays.
 
Dans une entreprise collective partagée, où différentes professions se côtoient  :  déménageurs,  graphistes,  artisans alimentaires, arthérapeutes... Tous prospectent et trouvent leurs clients, tous ont leur identité propre. Mais une seule entreprise facture, encaisse, salarie et facilite le partage (de matériel, de savoir-faire, de clients). C'est le principe des ECP, dont les participants se nomment des "entrepreneurs salariés".
 
2. La mise en réseau

On constate cependant une certaine difficulté, voire de la réticence, des initiatives de base de l'ESS de Suisse romande à s'organiser en réseau. Bien que se connaissant souvent les unes les autres, les organisations fonctionnent de manière encore relativement cloisonnée comparé à d'autres pays.

Voici quelques hypothèses sur ces difficultés, que les rencontres visent à surmonter :

-       Difficulté de certains acteurs de se reconnaître dans la dénomination "économie sociale et solidaire". Soit c'est le côté "social" ou "solidaire" qui dérange, soit pour certaines associations, le côté "économie", et ce malgré la réalité de l'association de ces deux objectifs dans leurs activités.
-       Difficulté à faire reconnaître que les organisations de l'ESS sont des acteurs de l'économie

3. Actions
 

L'Association pour la Promotion de l'Economie Sociale et Solidaire en canton de Vaud APRES-VD s'inspire notamment de son homologue, initié par l'association APRES-GE, constituée en chambre genevoise de l'ESS en 2005, après une rencontre fondatrice à la fin de l'année 2004, qui avait regroupé 200 participants de Suisse romande. 200, c'est aussi le nombre de membres de la chambre de l'ESS créée en 2005.

Dans le canton de Vaud, un comité de pilotage a été créé en 2005, auquel participe une dizaine d'organisations participent au Copil, avec une ouverture sur l'extérieur (APRES-GE et FBES) :
 
Banque Alternative Suisse (BAS.ch) - Dominique Roten
Action Solidaire et Création d'Entreprises (ASECE.ch) - Yvette Jaggi
Chambre de l'Economie Solidaire (APRES-GE.ch) - T. Pellet & C. Taddeo
Union des Sociétés Lausannoises (lausanne-USL.ch) - Bertrand Sonnay
Fédération Romande des Consommateurs; section VD (FRC.ch) - Théo Bondolfi
Association Eglise et Monde du Travail (EMDT) - Jean-Pierre Thévenaz
Lausanne Roule (lausanneroule.ch) - Lucas Girardet
Association Smala (lasmala.org) - Pierre Delcourt et Marie-Jane Berchten
Ass. Transdisciplinarité & Entreprise Sociale (APTES.ch) Frédéric Richard
Fondation Ynternet.org pour l'inclusion numérique (Ynternet.org) Mariette Glauser

Ce comité de pilotage a mis en place un site internet en 2009 qui permet aux organismes vaudois qui pratiquent une économie à visage humain de se connecter en réseau. Ce réseau vaudois sera lancé officiellement aux rencontres des 8 et 9 mai 2009 à Pully. Les participants peuvent faire figurer leurs organisations et leurs prestations sur un annuaire, dont 1000 exemplaires seront imprimés pour ces rencontres.
 
Une trentaine d'organisations se sont déjà mises en réseau, et au moins 60 d'entre elles se sont inscrites aux rencontres.

4. Valeurs et objectifs de l'ESS


APRES-VD décline de la façon suivante les valeurs et objectifs de l'ESS :
 
Economie Sociale et Solidaire (ESS), une économie à dimension humaine, ici et maintenant.
L'objectif des acteurs de l'ESS est de contribuer à:
- Replacer l'être humain au centre de l'économie
- Utiliser le capital comme outil au service du bien commun
 
Les 7 valeurs de l'ESS, adoptées par APRES-VD et APRES-GE sont :
 
Bien-être social : être plutôt qu'avoir
Citoyenneté : chaque contributeur a une voix qu'une compte
Ecologie : produire pour vivre et non vire pour produire
Autonomie : autonomes mais pas individualistes
Solidarité : 1+1 > 2
Diversité : riches de nos différences
Cohérence : dire ce qu'on fait et faire ce qu'on dit

5. Programme de la rencontre des 8 et 9 mai 2009

Le 8 mai

Espace projets : l'innovation sociale et solidaire.

Une salle pour le conseil et l'accompagnement personnalisés de 15 à 30 minutes sur rendez-vous directement pris sur place avec :

- appui à la vie associative par www.avec-association.ch
- doléances & solutions administratives : avec Bertrand Sonnay
- performance et implication pour vos projets, avec Daniel Held
- ne réinventons pas la roue, animé par Geneviève Morand (Rézonance)

Buffet / Stands (saveurs et couleurs solidaires)

Ateliers : micro-crédit, femmes qui entreprennent, entrepreneurs salariés, économie numérique.

Débat en plénière : Entreprendre solidairement : pourquoi, comment ?

Le 9 mai

Ateliers : La Charte, APRES-VD, les réseaux

Débat : quelles clés de succès pour l'Economie Sociale et Solidaire ?

Télécharger la brochure sur www.apres-vd.ch

Le préprogramme de ces rencontres se trouve ici.

Contact : info"at"apres-vd.ch

Commenter cet article