L'autre menace du CO2 : l'acidification des océans

Publié le par Pierre W. Johnson

Il y a quelques années encore, une partie de l'opinion publique et des médias étaient réticents à reconnaître l'ampleur du changement climatique. Aujourd'hui, personne ne nie que la concentration de gaz carbonique (CO2) dans l'atmosphère augmente à un niveau et une vitesse encore jamais attente au cours des derniers centaines de milliers d'années. Les conséquences de ce changement commencent à peine à être visibles, dans le changement des régimes des vents et des précipitations, des courants sans doute, etc. avec les impacts de tout ceci sur la dynamique des écosystèmes, et des populations humaines.

 


Les océans eux, sont un monde souvent ignoré, occulté de notre perception. Nous savons que nous sommes entrés dans "le temps du monde fini", mais nous avons encore du mal à croire que cela vaut également pour les espaces marins, qui continuent à nous paraitre tellement grands qu'ils s'approchent de notre notion d'infini, et avec eux les ressources biologiques qu'ils abritent. Pourtant ces ressources sont l'objet de multiples dangers. Le consom'acteur commence à peine à réaliser que la surpeche est déjà une réalité pour la plupart des espèces commerciales de poissons, comme le thon rouge de Méditerranée, et même la morue, plat traditionnel de certains pays européens. N'en déplaise à une chronique sur cette plate-forme, si l'aquaculture s'est développée en conséquence au cours de la dernière décennie, pour devenir la principale source de saumon, de truite et d'autres espèces, elle n'a pas encore su assurer sa durabilité, et génère de nombreuses pollutions et dangers.



Des initiatives existent pourtant pour garantir au consommateur des produits de pêche plus durables. Le label Marine Stewardship Council vaut la peine d'être pris en considération. Outre-Manche, une marque comme Fish4ever se montre réellement engagée dans l'attention à la chaîne et aux méthodes de pêche.


Mais les scientifiques pointent aussi une menace plus insidieuse encore, une tendance de fond d'une grande intertie et d'un poid important : l'acidification des océans. Celui-ci serait dû, comme le changement climatique, aux concentrations accrues de CO2 dans l'amosphère. Au contact de l'eau, celles-ci créent de l'acide carbonique, une molécule acide, qui réduit la concentration de carbonate de calcium, importante source de calcium pour les organismes marins. Ainsi, les coraux sont parmi les principaux écosystèmes affectés par ce phénomène.


"The other CO2 problem", une vidéo faite pour et par des enfants illustre les problèmes de l'acidification des océans (en anglais), en faisant intervenir Poséidon et d'autres personnages, qui en appelle à la responsabilité des humains. Il se prépare également un documentaire grand public sur ce thème pour la rentrée "A sea change". Ce documentaire a été sous-titré en français, grâce à l'aide de..  
 

 



      Lisez un bon article sur ce documentaire et sur le sujet dans DD Magazine.
Article de Wikipedia sur
l'acidification des océans

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article