Artisans du monde précise et répond sur le Commerce équitable Sud-Sud

Publié le par Pierre W. Johnson

La Fédération Artisans du Monde a organisé un atelier sur le Commerce équitable Sud-Sud au Forum Social Mondial qui s'est tenu au début du mois de février à Dakar, au Sénégal.

 

Pour des questions d'organisation, l'atelier n'a pu être retransmis en direct comme prévu. Mais les questions posées sur le site d'EkitInfo ont bien été relayées pendant l'atelier. J'avais fait quelques commentaires, donné des précisions et formulé quelques questions sur le commerce équitable Sud-Sud sur Ekitinfo, en commentaire de cet article.


J'avais proposé la mise en place d'une terminologie précise pour le commerce équitable Sud-Sud, expression de plus en plus populaire, mais large et vague. Je proposais aux organisations de s'accorder sur différents niveaux de commerce équitable, en plus du commerce Sud-Nord, par exemple :

 

  • Commerce équitable domestique : producteurs et consommateurs d'un même pays (similaire au Sud à ce qu'on appelle commerce équitable Nord-Nord pour les pays du Nord).


  • Commerce équitable régional, permettant de créer des liens de solidarité entre pays voisins (par exemple entre producteurs et consommateurs d'Amérique Centrale, ou d'Afrique de l'Ouest), là où les accords d'intégration régionale n'ont pas montré leur efficacité sociale.


  • Commerce équitable inter-régional, entre producteurs et consommateurs de pays du Sud très éloignés les uns des autres, par exemple d'Amérique latine et d'Afrique de l'Ouest.

Et de ne pas oublier la dimension politique, fondamentale à toutes ces échelles.

 

Les réponses, précises, de la Fédération Artisans du Monde figurent dans ce nouvel article sur EkitInfo. Je me permets de reprendre certaines conclusions de la fédération, convergente avec ce que nous avions suggéré :

 

Bien conscients du décalage entre les initiatives, africaines, indiennes et sud-américaines, nous avons parlé de trois niveaux de commerce sud sud : local, sous-régional et international.

 

Nous [la Fédération Artisans du Monde] avions d'ailleurs des représentants d'organisations qui ont déjà travaillé en ce sens (...) [sur les trois continents du Sud].

 

Nous avons préféré travailler à partir des filières (alimentaires/cosmétiques, artisanat, textile) qui présentent également des problématiques différentes. Mais globalement, nous avons identifié les mêmes défis pour avancer sur le commerce équitable Sud sud :

 

Politique
1/ nécessité d'accompagner les citoyens-consommateurs au sud (sensibilisation/éducation)
2/ des actions fortes de plaidoyer auprès des gouvernements pour promouvoir les initiatives.

 

Commercial
3/ création de valeur dans la chaine commerciale
4/ travail en filières intégrées (y compris la transformation)
5/ accès au marché

 

Structurel
6/ accès aux financements
7/ infrastructure et logistique (routes, eau, électricité)
8/ création de réseaux/plateformes

 

Commenter cet article