Barack Obama aura à affronter 4 crises aux Etats-Unis

Publié le par Pierre W. Johnson

La victoire éclatante de Barack Obama à la présidence des Etats Unis d'Amérique (qui sera validée par le vote des grands électeurs le 15 décembre) mettra la nouvelle administration démocrate dans la meilleure position pour affronter une série de crises sans précédent depuis 80 ans aux Etats-Unis. Il ne pourra cependant pas apporter de solutions miracles, et devra arbitrer des choix en fonction de contraintes budgétaires et (géo)politiques.

Citons les principales crises qu'il aura à affronter dès sa prise de pouvoir, et pour certaines même avant :

- Crise financière : C'est bien sûr le dossier le plus urgent. Barack Obama y travaille déjà avec son équipe, conjointement avec l'administration Bush finissante, avant de prendre les rènes du pouvoir. Il n'a pas participé à la réunion du G20 à Washington le 15 novembre, sans doute pour ne pas griller son capital de sympathie avant même d'être entré en fonction. Cette réunion s'est d'ailleurs largement limitée à des déclaration d'intention (voir l'article du Monde), dans 5 champs d'action possibles, à la discrétion des ministres des finances (une relance keynesienne avec une dose de contrôle sur les produits dérivés et sur la rémunération des dirigeants des banques). La prochaine réunion du G20 à Londes, en avril 2009 sera sans doute décisive plus décisive de ce point de vue, alors qe la poursuite de la récession d'ici là est probable.

- Crise écologique : les Etats-Unis devraient adopter pour la première fois depuis une décennie comme pays, une politique responsable dans ce domaine. Le candidat Obama s'est engagé à investir 150 milliards de dollars dans un programme écologique (voir billet précédent). Il devrait engager les Etats-Unis dans les accords sur le climat. Pourtant une des premières annonce du candidat élu a été des mesures pour le secteur automobile, afin de préserver des emplois. On attend de voir quelle politique globale, plus intégrée, son équipe élaborera.

- Crise sociale : Bien que cela ne figure pas explicitement dans son programme, l'accès universel aux soins est une demande de plus en plus d'Américains. La réponse apportée par Obama sera probablement une réponse à l'américaine : accès de tous aux soins, mais avec l'assurance-maladie de son choix. Son dossier le plus urgent sur le plan social sera la crise du logement, pour les millions de citoyens qui ont perdu le leur dans la crise (subprimes et crise de l'immobilier).

- Crise géopolitique. Le nouveau président aura deux conflits à gérer, dans lesquels les Etats-Unis d'Amérique ont fortement terni leur image de pays de la liberté : l'Irak et l'Afghanistan. Mettre fin à ces conflits, et gérer le retrait des troupes ne sera pas chose aisée. La vision d'Obama est plus réaliste et plus stratégique que celle de l'administration précédente : elle considère que l'épicente des tensions est en Asie centrale plutôt qu'au Moyen-Orient, et cherche à éviter l'affrontement avec des pays comme l'Iran et la Chine.

Et pour l'émotion, voici la première interview du nouveau président élu :






Publié dans Brèves - Short news

Commenter cet article